À Mouscron comme dans bien d’autres communes, un règlement-taxe concerne la taxation des immeubles inoccupés pour lesquels aucune personne n’est inscrite au registre de la population. Cette taxe a du sens dans le cas de promoteurs immobiliers ou de propriétaires peu scrupuleux qui n’hésitent pas à laisser à l’abandon des bâtiments qui pourraient être mis sur le marché de la location.

Malheureusement, à Mouscron, la taxe est appliquée sans mesure et sans nuance. Une série de personnes qui ont acheté des logements en mauvais état avec pour objectif de les retaper pour y habiter ont eu la mauvaise surprise de recevoir un courrier leur demandant de payer cette taxe.

Récemment notre Conseiller communal Luc Tiberghien a pris l’exemple d’un jeune qui a envoyé un courrier expliquant la situation avec des preuves et des photos montrant l’évolution des travaux. Il n’a reçu aucune réponse ni accusé de réception. C’est inacceptable !

En procédant ainsi, on fait tout pour décourager les jeunes Mouscronnois.e.s d’investir dans leur propre ville et tout pour les encourager à aller habiter ailleurs.

ECOLO demande donc avec force:
– que ce règlement-taxe soit adapté pour qu’il vise son objectif 1er, c’est à dire les propriétaires qui laissent les habitations à l’abandon, sans rien y entreprendre ET PAS les personnes de bonne foi qui retapent un logement dans des délais raisonnables.
– que plus d’humanité, de communication et de mesure soient mises en œuvre dans l’application du règlement, le traitement des situations.

Share This