Sélectionner une page

À Mouscron, la situation socio-économique est difficile. Nous connaissons toutes et tous des personnes qui rencontrent des difficultés pour boucler le mois. La crise Covid n’a fait qu’empirer la situation, les chiffres le montrent clairement. Aujourd’hui, plus que jamais, nous devons nous serrer les coudes et prendre soin de chacun. Au Conseil communal, Ecolo fait souvent des propositions pour venir en aide aux personnes en difficulté.

Nous sommes, par exemple, intervenus à plusieurs reprises pour dénoncer la situation des sans-abris. L’accès à l’abri de nuit leur est parfois refusé parce qu’il n’y a pas suffisamment de lits. Il y a environ 30 sans-abris pour une dizaine de lits disponibles. À cela s’ajoute une série de restrictions dans le règlement d’ordre intérieur qui leur complique la vie. Nous avons donc demandé l’ouverture de la seconde structure d’accueil ainsi qu’une révision du règlement. L’accueil des personnes en difficulté doit être inconditionnel. C’est une question de solidarité !

Nous sommes également intervenus lors des différents votes concernant la « taxe poubelle » afin de la rendre plus juste et solidaire. Suite à la proposition d’ECOLO, les critères d’attribution de la réduction ont été modifiés et élargis à un public plus important, à savoir toutes les personnes bénéficiant de l’intervention majorée octroyée par les mutuelles. Globalement, nous trouvons que les réductions octroyées aux personnes en difficulté sont encore trop faibles. Nous y reviendrons lors des prochaines discussions en Conseil communal.

Nous demandons également que la politique du logement soit adaptée afin de permettre d’offrir des logements de qualité à des prix correspondant aux moyens financiers des Mouscronnois. Nous estimons que la priorité doit être la rénovation des logements existants et pas la construction de nouveaux immeubles coûteux qui ne répondent pas aux besoins de la majorité des Mouscronnois. La politique du logement que nous connaissons actuellement à Mouscron est au service des investisseurs et pas des citoyens mouscronnois.

Dans ces 3 domaines et bien d’autres, nous continuerons à nous battre pour que Mouscron soit une ville solidaire où il fait bon vivre et où tout le monde puisse trouver sa place.

Share This