Sélectionner une page

De nombreux bâtiments historiques ont malheureusement déjà été détruits dans notre ville. Citons, par exemple, l’ancienne gare de marchandises (le domaine de Medicis), la villa du restaurant « Les Roses » à la Coquinie ou encore d’anciennes fermes. Il s’agit de bâtiments qui appartiennent à des privés ou parfois à la ville. Tout sauver est évidemment impossible mais nous pensons qu’avec plus de volonté, ces traces de notre passé auraient peut-être pu être sauvées.

Ces dernières années, une liste a été créée afin de répertorier ce qu’il nous reste comme patrimoine intéressant. C’est une bonne chose mais nous pensons qu’il faut aller plus loin. Ecolo Mouscron formule plusieurs propositions en la matière :

  • Tout d’abord, nous souhaitons que les bâtiments qui appartiennent à la ville soient mieux entretenus. Ce n’est pas toujours le cas, loin de là. Citons, par exemple, l’ancienne cure à Dottignies qui tombait littéralement en ruine et a donc été vendue à un prix beaucoup moins élevé que prévu. Nous pensons également à l’ancienne piscine. Bien rénovée, elle mettrait encore plus en valeur les œuvres culturelles exposées.
  • Nous souhaitons également que les règles pour construire de nouveaux logements soient beaucoup plus strictes. Il faut privilégier la rénovation des bâtiments intéressants et arrêter de tout raser pour construire des blocs d’appartements. Ce n’est pas aux promoteurs immobiliers de décider à quoi doit ressembler notre ville. Un exemple positif est celui de la magnifique rénovation du Cercle ouvrier Saint-Joseph dans la rue Saint-Pierre.
  • Enfin, nous souhaitons que des aides financières puissent être attribuées à certains projets de rénovations de bâtiments privés qui ont un intérêt historique ou architectural. Il faut pouvoir aider les privés soucieux de notre patrimoine mais qui sont dans l’incapacité de tout financer seuls. Nous pensons, par exemple, à la cheminée de la Vesdre dans la rue des Brasseurs. C’est une des trois dernières qu’il nous reste. Le propriétaire a dû insister pendant des mois auprès de la ville avant d’obtenir une aide. C’est finalement grâce à un groupe de citoyens que celle-ci devrait être sauvegardée.

De plus en plus de citoyens se sentent concernés par notre patrimoine et l’histoire de Mouscron. Il est plus que temps de réagir afin de préserver ce qui existe encore.

Suivez notre actualité sur Facebook ou sur Instagram

Share This