Sélectionner une page

Les chiffres le prouvent : depuis le début du confinement, les ventes et les réparations de vélos ont augmenté fortement. C’est une évidence, les habitudes de déplacement d’une partie des citoyens ont changé. Pour les autorités communales, c’est une occasion à ne pas manquer. Il faut soutenir celles et ceux qui ont décidé de laisser la voiture au garage !

Nous espérons que la majorité CDH-MR l’a compris et nous attendons avec impatience la création de la zone 30 km/h dans tout le centre-ville. Celle-ci aura de nombreux avantages :

  • La réduction de la vitesse de circulation entraîne une réduction des distances de freinage.
  • Le respect des priorités de droite augmente.
  • La traversée des piétons est plus sécurisée.
  • Les accidents potentiels ont des conséquences moins graves, en particulier sur les usagers faibles.
  • Cela favorise la cohabitation des différents utilisateurs de la route (vélos, piétons, etc.).
  • L’espace public est plus lisible et surtout plus sûr.

La création d’une zone 30 dans le centre-ville est donc une bonne chose pour la sécurité des Mouscronnois et des Mouscronnoises. Mais il y a bien d’autres choses à faire.

Nous demandons, par exemple, que tous les itinéraires cyclo-piétons existants sur le territoire de la commune soient entretenus régulièrement. Nous voulons également que ceux qui disparaissent soient réhabilités. Enfin, nous souhaitons en créer de nouveaux. Ceci dans le but de développer un réseau sécurisé entre les quartiers et le centre-ville et entre Mouscron et nos villages. Et cela en évitant au maximum les grands axes.

Nous demandons également que des parkings à vélos sécurisés soient installés aux endroits stratégiques de la ville : la gare, la Grand-Place, les places des villages, les rues commerçantes, les endroits de loisirs, etc.

Nous souhaitons aussi développer un réseau de « vélos-bus ». Il s’agit d’un ramassage scolaire à vélo. Dans chaque quartier, quelques lieux sont identifiés comme lieu de rassemblement. Encadré par des adultes, un rang à vélo est organisé jusqu’aux différentes écoles.

Enfin, le développement des moyens de transports partagés (voitures, vélos et transports en commun) nous semble important pour une ville comme Mouscron. Dans le même ordre d’idées, nous voulons faciliter le covoiturage en créant, par exemple, des zones de stationnement réservées.

De manière générale, Ecolo souhaite une mobilité où chaque usager puisse trouver sa place. Nous devons quitter le monde du « tout à la voiture ». Mais pour que cela se fasse, il faut créer des conditions propices à ce changement. Des conditions où la marche redevient un plaisir, où l’usage du vélo est sécurisé, où l’offre des transports en commun correspond à la réalité de terrain.

Là où il y a de la volonté, il y a un chemin !

Share This