Sélectionner une page

Ce week-end, le groupe citoyen « Samedi Solidaire » a organisé une distribution de denrées non périssables à des personnes isolées. Ils avaient demandé et obtenu l’accord des autorités nationales à condition de respecter une série de règles sanitaires. La solidarité avec les personnes plus faibles est d’ailleurs une recommandation. Nous avons été choqués d’apprendre que la Bourgmestre Brigitte Aubert a décidé de faire intervenir la police pour stopper cette action. Pour des raisons qui nous semblent incompréhensibles… En temps de crise, il est important d’encourager la solidarité. En agissant de la sorte, la Bourgmestre fait tout le contraire!

Tout d’abord, la Bourgmestre invoque le fait que le porte-à-porte est interdit sans autorisation et se rapporte à l’article 8 du règlement de la commune que voici : « Vente itinérante. La vente itinérante sur la voie publique de fleurs ou de tous autres objets, ainsi que la proposition de services sont interdites, sauf autorisation préalable et écrite du Collège communal et sans préjudice des dispositions légales relatives au commerce ambulant. Cette disposition vise également le porte à porte. Le Bourgmestre peut, lors des fêtes et cérémonies publiques ou en toutes autres circonstances, interdire momentanément le commerce ambulant et le colportage dans les voies publiques s’il juge que l’exercice de ces professions peut entraver ou gêner la circulation ou compromettre l’ordre et la sécurité publics ». Pour Ecolo, en aucun cas le fait de donner des vivres ou simplement demander aux personnes si tout va bien et ce dont elles ont besoin ne peut être considéré comme une vente ni une proposition de service. Invoquer cet article n’a donc pas lieu d’être à nos yeux.

Ensuite, la Bourgmestre explique qu’elle n’était au courant de rien. Les organisateurs prétendent au contraire qu’un partenariat avec la commune leur a été proposé. Ce qui a été refusé par les organisateurs, et c’est tout à fait leur droit. La ville était donc bien au courant.  Vouloir que le pouvoir communal soit à chaque fois associé aux initiatives citoyennes n’est pas acceptable. Il faut pouvoir laisser la possibilité aux Mouscronnois de mettre en place des actions solidaires de manière indépendante.

La Bourgmestre affirme également que toutes les personnes âgées ont reçu un courrier de la commune pour les inciter à appeler en cas de problème. Peut-être, mais cette action, et l’accueil que les participants ont reçu montre bien que les besoins sont criants et que l’action était pertinente. Les personnes dans le besoin n’ont pas toujours le réflexe d’appeler ou n’ont peut-être même pas la possibilité de le faire…

Enfin, nous nous permettons de rappeler que de nombreuses sociétés privées continuent les livraisons à domicile. Alors pourquoi l’interdire à des citoyens solidaires ?

Ecolo Mouscron a donc décidé d’interpeller la Bourgmestre afin de lui demander des explications plus convaincantes.

Share This