Sélectionner une page

Hélène Cattaux

“Je suis travailleuse sociale et j’observe que les transformations sociales, politiques et économiques qui marquent notre société modifient la conception du travail social. Les personnes sont de plus en plus vite exclues, on leur assigne des responsabilités individuelles vis-à-vis des difficultés qu’elles éprouvent et ont leur demande de prouver leur bonne volonté pour recevoir de l’aide. Selon moi, le CPAS doit être un outil de lutte contre la précarité et l’exclusion. Un espace de résistance pour rétablir plus d’égalité, de solidarité, d’écoute, d’accueil, de confiance en soi. En tant que conseillère, je veillerai à ce que le CPAS remplisse pleinement sa mission de garantir à tous le droit à la dignité humaine, favorise un accompagnement basé sur une relation de confiance et développe des projets émancipateurs et solidaires”.

Sylvain Terryn

“Je suis ingénieur et travaille dans la construction. Je suis particulièrement sensible aux questions environnementales et sociales qui sont de mon point de vu particulièrement liées. De part l’évolution de la société, un nombre de plus en plus important de personnes font appel aux différents services du CPAS (crèches, maisons de repos, repas à domicile, aide social, …). Ceci n’est possible que si tout ces services et outils sont très bien gérés, d’autant plus que la demande augmente plus rapidement que le financement. En tant que conseiller, je serai particulièrement attentif à la gestion de l’outil afin qu’il puisse remplir ses missions sur le long terme et donc continuer à aider les nombreux Mouscronnois qui y font appel”.

Share This